top of page

Haïti tendue, vendue!


Carrefour-Feuilles capitulé totalement, Port-au-Prince sous l’emprise des marchands de la mort. Pacot, Débussy, Turgeau et Canapé-Vert s’y préparent. Aucun mot ne peut décrire ce que subit le peuple haïtien aujourd’hui.


Et l’on observe ici comme ailleurs. La police se replie et le pouvoir et toute ses composantes sont spectateurs face au drame. Comment comprendre cela? Comment accepter cela?


Et après, parce que tout cela devra se terminer un jour, à un moment ou à un autre, Ariel Henry et tous les membres de ce gouvernement de traîtres, de marchands de pays, avec tous ceux qui leur lèchent le cul, pourront-ils encore vivre en Haïti?


Pourront-ils se réclamer d’Haïti? Pourront-ils se dire Haïtiens?


Le peuple pourra-t-il les regarder vivre retranchés avec leur famille paisiblement dans leur château comme si jamais rien ne s’était passé?


Mais comment peuvent-ils se croiser les bras et laisser ces femmes, ces hommes et ces enfants se faire torturer, déchiqueter, brûler vifs par ces raclures de merde? Comment peuvent-ils dormir dans leur lit sans souci alors que ces habitants aux abois, dispersés à travers les rues, les mains ballants, le visage crispé de douleur?


C’est qu’ils sont des raclures de merde eux aussi. Ils sont les auteurs de nos tourments. Ils en sont les premiers responsables. Ils sont des traîtres. Ils sont des monstres. Leur plan est génocidaire contre nous.


Mais je sais simplement que ceux qui tuent par le feu y périssent également. Il n’y a aucune chance pour qu’ils ne soient soumis au même sort.


Espérons juste qu’ils s’y préparent.


JJ 🇭🇹









30 vues0 commentaire

Comments


bottom of page